m
18
mai
j
19
mai
v
20
mai
s
21
mai
d
22
mai
l
23
mai
m
24
mai
m
25
mai
j
26
mai
v
27
mai
s
28
mai
d
29
mai
l
30
mai
m
31
mai
m
1
jui
j
2
jui
v
3
jui
s
4
jui
d
5
jui
l
6
jui
m
7
jui
m
8
jui
j
9
jui
v
10
jui
s
11
jui
d
12
jui
l
13
jui
m
14
jui
m
15
jui
j
16
jui
v
17
jui
s
18
jui
d
19
jui
l
20
jui
m
21
jui
m
22
jui
j
23
jui
v
24
jui
s
25
jui
d
26
jui
l
27
jui
m
28
jui
m
29
jui
j
30
jui
v
1
jui
s
2
jui
d
3
jui
l
4
jui
m
5
jui
m
6
jui
j
7
jui
v
8
jui
s
9
jui
d
10
jui
l
11
jui
m
12
jui
m
13
jui
j
14
jui
v
15
jui
s
16
jui
d
17
jui
l
18
jui
m
19
jui
m
20
jui
j
21
jui
v
22
jui
s
23
jui
d
24
jui
l
25
jui
m
26
jui
m
27
jui
j
28
jui
v
29
jui
s
30
jui
d
31
jui
l
1
aoû
m
2
aoû
m
3
aoû
j
4
aoû
v
5
aoû
s
6
aoû
d
7
aoû
l
8
aoû
m
9
aoû
m
10
aoû
j
11
aoû
v
12
aoû
s
13
aoû
d
14
aoû
l
15
aoû
m
16
aoû
m
17
aoû
j
18
aoû
v
19
aoû
s
20
aoû
d
21
aoû
l
22
aoû
m
23
aoû
m
24
aoû
j
25
aoû
v
26
aoû
s
27
aoû
d
28
aoû
l
29
aoû
m
30
aoû
m
31
aoû
j
1
sep
v
2
sep
s
3
sep
d
4
sep
l
5
sep
m
6
sep
m
7
sep
j
8
sep
v
9
sep
s
10
sep
d
11
sep
l
12
sep
m
13
sep
m
14
sep
j
15
sep
v
16
sep
s
17
sep
d
18
sep
l
19
sep
m
20
sep
m
21
sep
j
22
sep
v
23
sep
s
24
sep
d
25
sep
l
26
sep
m
27
sep
m
28
sep
j
29
sep
v
30
sep
s
1
oct
d
2
oct
l
3
oct
m
4
oct
m
5
oct
j
6
oct
v
7
oct
s
8
oct
d
9
oct
l
10
oct
m
11
oct
m
12
oct
j
13
oct
v
14
oct
s
15
oct
d
16
oct
l
17
oct
m
18
oct
m
19
oct
j
20
oct
v
21
oct
s
22
oct
d
23
oct
l
24
oct
m
25
oct
m
26
oct
j
27
oct
v
28
oct
s
29
oct
d
30
oct
l
31
oct
Journées publiques Jours fermés ou visites privées (sur demande)

LE RÉSEAU

Janvier 2022 : Opération sur l'artère principale

Treize ans d'exploitation du réseau ont laissé des traces d'usure. Un point névralgique de 9 aiguillages de marque Shinohara, qui est emprunté par chaque train dans les deux sens à chaque tour, a souffert des frottements des roues des trains sur les cœurs d’aiguillages. Les conséquences se sont notamment fait sentir sur ceux d’un croisement fixe dont la construction utilise plastique et métal. Victimes aussi du passage de 14 millions d’essieux en 13 ans, les fixations des lames d’aiguilles se sont fortement usées. Certaines réparations pouvaient encore être effectuées sur l'installation, sous les caténaires, mais un remplacement devenait inévitable avec le temps.

Pour remédier aux points faibles, nous avons cherché d'autres fabricants de rails. Notre choix s'est porté sur le fabricant Peco en raison de la solidité de son mécanisme d'aiguillage. Peco fabrique tous les aiguillages dont nous avions besoin, sauf le croisement central fixe, avec ses cœurs en plastique. Nous avons donc dû recourir au même rail que précédemment, non sans l'avoir préalablement modifié. Les zones à risque ont été découpées et remplacées par des inserts interchangeables. Les inserts sont à leur tour fabriqués en PET par impression 3D. Cette solution présente plusieurs avantages : l'usure devient secondaire, car le remplacement des inserts peut être effectué à tout moment, rapidement et surtout depuis le dessous de l'installation, ce qui évite tout "danger" pour le paysage, en particulier pour les caténaires.

Le point névralgique de 9 aiguillages a donc été reconstruit par notre équipe de techniciens de la manière expliquée plus haut. Après sciage et évacuation de l’ensemble sous le réseau, la nouvelle partie a pris sa place. Les travaux très bien préparés se sont déroulés avec succès dans un délai très court.

L'avenir nous dira comment le système se comportera ...

L’ensemble du réseau est imaginaire. Cependant, tant le paysage que la vie ferroviaire ont fait l’objet d’un soin du détail particulier afin de coller au plus près à la réalité helvétique. Construit sur trois niveaux à l’échelle 1:87, il compte 2045 mètres de voies. Quatre lignes de chemins de fer circulent dans la région du Kaeserberghorn, montagne qui voit défiler trois compagnies, les CFF (Chemins de fer fédéraux), les RhB (Chemins de fer rhétiques) et le KBB (Kaeserbergbahn).

Témoin des chemins de fer suisses des années 90, les Chemins de fer du Kaeserberg sont au Kaeserberg ce que les chemins de fer du Saint- Gothard furent au massif du même nom.

Et la montagne ne serait pas ce qu’elle est sans un certain Willy Kaeser, prématurément disparu, qui partageait la passion du fondateur … Pour accomplir son rêve et construire le réseau qu’il avait imaginé, Marc Antiglio s’est attelé au labeur, travaillant sans relâche à la table à dessin pour élaborer le cahier des charges, concevoir et tracer les plans du futur réseau et mener à bien une réflexion entamée depuis de longues années.

Cette première mission accomplie, il a formé et dirigé une équipe nombreuse à laquelle il a insufflé son enthousiasme et son sens du travail bien fait. La réalisation des Chemins de fer du Kaeserberg a nécessité dix-sept années de travail. Jacques Cherbuin, responsable technique et homme de la première heure, a permis, avec une équipe de talent, la construction et le bon fonctionnement du réseau.